Un profil atypique

 

« Tu ne fais rien comme les autres. »

J’ai si souvent entendu cette phrase, à tout propos.

De mon enfance en Afrique du Sud, d’une année passée aux Etats-Unis lorsque j’étais ado, d’une autre passée en Finlande à 18 ans, de mon choix de quitter la fonction publique à 32 ans alors que j’y étais confortablement installé…

« En dehors des clous » me décrit assez bien. Quand en 2007 j’ai intégré l’EDHEC pour accompagner d’un MBA ma transition vers le secteur privé, ce ne fut pas pour rejoindre le monde bancaire ou celui de la grande distribution.

 

Passionné depuis longtemps par les chiens, j’ai rejoint le secteur animalier. Salarié d’une PME française, puis d’une grande entreprise américaine, ma vie a pris un nouveau tournant fin 2011 quand on m’a annoncé deux choses à 3 jours d’intervalle :

  • J’allais être licencié économique. Sous 3 semaines.
  • J’allais être papa. De jumeaux.

Ma femme et moi avons répondu à cette nouvelle donne par la création d’une entreprise familiale : Atavik, marque de petfood haut-de-gamme et A Fond Les Gamelles, site e-commerce pour la distribuer.

Dans le même temps, j’ai enseigné la Gestion des Ressources Humaines, le Marketing et la Négociation pendant 4 ans à la Sorbonne. Les allers-retours entre pratique et théorie m’ont toujours passionné.

Dans la septième année d’existence, notre CA se compte en millions d’euros et nous avons créé 12 emplois directs. Je me suis également beaucoup impliqué dans la promotion de l’entrepreneuriat et du développement des chefs d’entreprises notamment par Réseau Entreprendre ou par le parrainage du Programme UPGRADE, à la Serre Numérique de Valenciennes.

Mais aujourd’hui vous me trouverez rarement au siège de ma société. Vous me trouverez principalement chez moi, ou sur quelques déplacements professionnels. Je suis l’essentiel du temps en télé-travail. Rien d’exceptionnel. Sauf que j’habite la plupart du temps à 2000 km de mon entreprise.

Depuis juillet 2017, ma famille est installée en Finlande. Nous avons mis un an à préparer l’entreprise à ce changement en apparence radical. L’occasion de se rendre compte qu’au-delà des problèmes d’organisation à résoudre, les principaux freins sont avant tout dans la tête. Et que s’en libérer fait un bien fou : à soi-même, mais aussi surtout à ses salariés.

Mon ambition aujourd’hui est de partager avec d’autres entrepreneurs ce que j’ai mis en place pour faire fonctionner tout ça. Susciter l’échange, le débat et la réflexion sur les bonnes pratiques managériales de chacun. Je ne prétends détenir aucune vérité absolue.

S’installer à l’étranger, là n’est pas le sujet. Personnellement, c’est ce que j’ai fait de cette liberté retrouvée. Mais si tu songes à l’organisation de ton entreprise (future ou actuelle) tu peux vouloir en faire 1001 choses.

Protéger un équilibre personnel, dans lequel tu as le temps de réfléchir, de pratiquer un loisir, d’étudier un nouveau sujet.

Améliorer la quantité et la qualité du temps passé en famille.
Cultiver ton équipe, pour te rendre dispensable.

Prendre du recul, pour passer de « chef » à dirigeant.
Travailler non plus dans ton business, mais sur ton business.

Bosser autrement.

Être boss autrement.

 

Retrouve le récit en détail de ce parcours atypique sur le blog.

Retrouve la version audio détaillée dans l’Episode Zéro du podcast.